Claude Et Francoise

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 18 mai 2016

jour 5 mercredi 18 Mai

Nous avons quitté Setubal par le ferry de 9 H 30 (débordés par nos diverses occupations, on a raté celui de 8 H 30 )...

Nous avons engagé la descente de la presqu'île de Troia et poursuivi tout le long de la côte au milieu des pins, des eucalyptus et chênes lièges.
RIMG0016_20160518_215743.jpg
Les cigognes et les rizières en moins, on se serait cru dans les Landes.
RIMG0009__1__20160518_215607.jpg
RIMG0014__1__20160518_215707.jpg

Vers la fin, la route s'est un peu compliqué. Notre objectif était la ville de Sines, qui est aussi un port important au bout du cap du même nom. Gros problème pour des cyclistes : l'accès ne peut se faire que par diverses autoroutes ! Après beaucoup de tergiversations, nous avons décidé d'emprunter une toute nouvelle autoroute pour faire les 17 derniers kilomètres de notre trajet. A notre décharge, même si le panneau d'interdiction aux cyclistes était bien installé, ceux indiquant qu'on entrait sur une autoroute étaient partiellement cachés et la voie de gauche interdite d'accès par des plots. On en a donc conclu que ce ne serait une autoroute que dans quelques jours et "hardi petit", on a fait les 17 kilomètres, sur la voie de gauche qui plus est ! Ce qui est d'ailleurs normal car on roulait très vite... Peur du gendarme? Une fois arrivés à hauteur de Sines, nouvelle galère! A notre grande surprise, alors que nous sommes toujours sur l'autoroute, une belle piste cyclable nous apparaît dont on n'a pas bien compris la raison d'être. Néanmoins respectueux et rassurés nous la prenons. Sauf qu'elle nous a fait faire tout le tour de la ville sans jamais pouvoir y pénétrer ! Après moultes tentatives, on a fini par accéder à la ville !!! Imaginez un port avec un gros trafic de containeurs, ceinturé par des usines et stockages de produits chimiques et gazeux... Pas très attirant, malgré sa vieille ville (petite) et la statue de l'enfant du pays Vasco de Gama.
RIMG0028_20160518_215931.jpg

Donc, amis cyclos, ne vous échinez pas à venir à Sines ! Trop compliqué pour un intérêt moyen. Au final, on a parcouru 77 kilomètres et tout s'est bien terminé avec un plat portugais traditionnel à base de poissons et de riz.
RIMG0045__1__20160518_220110.jpg

Pour finir, on a tous entendu parler des stigmates de Jésus. Sachez que les cyclistes en ont également et nous on peut le prouver !
RIMG0026_20160518_215910.jpg

mardi 17 mai 2016

jour 4 mardi 17 Mai

RIMG0048_20160517_194303.jpg
Départ en fanfare ce matin. Pour repartir de Sesimbra, il fallait remonter sur les crêtes. 4 kilomètres de montée avec des pentes oscillant la plupart du temps entre 12 et 20%. La fée électrique de Françoise a été fortement mise à contribution et mes cuisses ont "couine".... Pour les initiés, sur un 25/30, à certains moments, ma vitesse variait de 4 à 8 kms /H.
RIMG0049_20160517_194245.jpg

Puis, toujours sous le soleil, nous sommes partis en direction de Setubal en empruntant la route touristique du parc de la Serra da Arrebida.
RIMG0052_20160517_204716.jpg

La route est magnifique, sinuant à  l'intérieur du parc, entre mer et montagne.  Par contre, c'est une succession de côtes qui finissent par user.

Initialement, nous avions prévu de prendre le ferry et de poursuivre le long de la côte en direction de Sines. Mais, cela représentait 70 kms de plus, ce que la batterie du vélo de Françoise ne pouvait sans doute pas assurer compte tenu du dénivelé réalisé jusqu'à Setubal. Et, aucune certitude de trouver un arrêt avec branchement électrique entre les deux, la région étant peu habitée.

RIMG0066_20160517_194028.jpg

Nous avons donc décidé de nous arrêter à Setubal après 37 kilomètres. Pour ceux que cela intéresse, nous avons trouvé un petit hôtel (hôtel Bocage ) très propre et à un prix raisonnable, dans la vieille ville. A priori, pas où peu de B&B dans Setubal, la dernière ayant fermé cet hiver.
RIMG0056_20160517_194142.jpg

Setubal est une ville avec une activité économique importante. Pour le tourisme, peu d'intérêt en dehors de la vieille ville sauf bien sûr les plages à l'ouest en direction du parc de Arrebida.
RIMG0053_20160517_204750.jpg
RIMG0060_20160517_194103.jpg

Ce soir dîner en ville accompagné d'un vin local... Ce n'est peut être pas très sportif mais il est important de découvrir les produits locaux...

lundi 16 mai 2016

jour 3 lundi 16 Mai

Véritable départ de notre périple ce matin. Le temps de retouner chez Denis et Corinne et de nous équiper, nous sommes partis vers 10 H 30 en direction de l'embarcadère de Belem. Même si notre attelage a semblé surprendre quelques" Lisboetes", tout s'est bien passé et, à 11h30, nous embarquions sous un beau soleil, en direction de Trafaria. RIMG0014_20160517_080234.jpg

Après 64 kms, quelques côtes, un détour de 20 kms et les premiers coups de soleil, nous sommes arrivés à Sesimbra, petite cité agréable, à la fois balnéaire et port de pêche. RIMG0043_20160517_080059.jpg

azulejos

Tout s'est bien passé et Françoise a particulièrement apprécié son nouveau vélo dans les côtes, rassurée en outre par sa bonne autonomie. Ce soir, on expérimente les chambres d'hôtes, la cuisine, la bière (et le vin !) portugais...

jour 2 dimanche 15 Mai

Après une longue route de près de 11 heures, nous sommes arrivés à Lisbonne vers 17 H, heure locale. La circulation dans Lisbonne étant bien perturbée par les festivités organisées pour fêter le nouveau titre de champion du Benfica, nous avons pris l'option d'aller directement chez Denis et Corinne pour y laisser notre voiture et tout notre matériel, vélos compris. On les remercie très sincèrement pour leur aide sans laquelle les choses auraient été beaucoup plus compliquées. Après un dîner des plus agréables au cours duquel bien évidemment nous avons refait le monde et surtout longuement analysé les vertus des plats et vins portugais, nous avons regagné notre hôtel à pied en nous faufilant à travers la foule des supporters du Benfica. Demain matin, nous devrons faire le chemin inverse pour récupèrer nos montures.

jour 1 samedi 14 Mai

Après 2 reports successifs, cette fois nous partons enfin en direction du Portugal. Ce sera l'occasion de nous rappeler notre premier passage il y a plus de 40 ans qui nous avait laissé d'excellents souvenirs. Ce sera également l'occasion pour Françoise de tester son nouveau vélo à assistance électrique. Ce soir nous dormons à Serres Sainte Marie chez Bastien, Caro, Matteo et Chloe. Nous avons pris l'option d'aller jusqu'à Lisbonne pour y laisser notre voiture et faire une boucle partant vers l'Algarve avant de remonter à l'intérieur vers Evora et l'Alentejo.

page 2 de 2 -