Claude Et Francoise

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 16 juillet 2014

Irlande 19 ème Jour

16 Juillet. Courte étape bucolique, animée par les côtes et le vent, à travers les Monts du Donegal.
9148-2.jpg

Nous avons cheminé sur une petite route bosselée, passant d'une colline à l'autre, sous les encouragements des moutons et de quelques ânes, occupés à paître au milieu des tourbières.
9154-1.jpg

On sait que certains mettent en doute la réalité des montagnes irlandaises.. Alors, expliquez nous à quoi sert le centre de secours !
secours en montagne

Nous étions aujourd'hui confrontés à la nécessité de choisir entre une distance de 31 kms ou 72 kms, les 41 kms supplémentaires correspondants à une zone inhabitée, donc sans B&B. Ne sachant pas ce qui nous attendait, on a joué la prudence en nous arrêtant à Glenties.
dur dur les bosses
Nous ne le regrettons pas car nous sommes particulièrement bien installés au B&B Marguerites.
9559-1.jpg

De la fenêtre de notre chambre, on peut assister au dressage d'un chien de berger Border Collie. C'est impressionnant.
dressage

Rendons à l'Irlande, ce qui lui est dû. Il arrive que le soleil apparaisse....
bière au soleil

mardi 15 juillet 2014

Irlande 18 ème Jour

sligo15 Juillet. Surprise ce matin !
Le soleil fait quelques apparitions et aussitôt il fait moins froid. Nous sommes donc repartis de bien meilleure humeur qu'hier soir, après une rapide visite de Sligo.
sligo

Le trajet d'aujourd'hui n'était pas très agréable car nous étions contraints d'emprunter une route à fort traffic. Dommage, car entre mer et montagne (petites), les paysages étaient jolis.
8254-1.jpg
8258-1.jpg

Nous ne nous sommes donc pas attardés en chemin, arrivant après 68 kms, à Donegal, porte d'entrée du Comté du même nom. C'est une petite ville avec quelques monuments historiques qui, en plus de la proximité de la mer, attirent les touristes.
Donegal

Irlande 17 eme Jour

14 Juillet. Journée galère ! On a eu droit à la pluie, souvent forte, toute la journée.
départ sous la pluie !

Le circuit était pourtant agréable, longeant l'estuaire de la Moy River et la côte.
7876-1.jpg

Mais, froid et pluie ont gâché le plaisir. Pour couronner le tout, il a fallu faire 68 kms et aller jusqu'à Sligo, pour trouver un B&B. Ce soir, opération séchage.

lundi 14 juillet 2014

Irlande 16 ème Jour

13 Juillet. Incroyable ! Une étape sans pluie, peu de côtes et un vent plutôt favorable ! Comme nous avions en plus programmé une petite distance afin d'avoir le temps de nous échauffer avant la finale du mondial, les jambes sont contentes. Après être passés par Pontoon, nous avons longé le Lough (lac) Conn avant d'arriver à Ballina, 37 kms au compteur. Ballina se présente comme la capitale du saumon et le paradis des pêcheurs à la mouche.
pêcheurs

En plus, nous sommes arrivés le jour du festival annuel du saumon (rebaptisé Streets and Arts Festival : c'est plus chic). C'est " La Sortie de l'Année " ! Les rues sont bondées.
fête du saumon

Les irlandaises paradent avec leurs plus beaux atours...
7405-1.jpg

Entre Festival et Mondial de Football, les pubs sont plus qu'animes jusqu'à très tard dans la nuit. Pour ce qui nous concerne, après la finale (peu enthousiasmante), nous rentrons sagement à notre B&B.
7008-1.jpg

samedi 12 juillet 2014

Irlande 15 eme Jour

12 Juillet. Ayant programmé une petite étape, nous sommes partis tranquillement (mais bien sûr, sous la pluie) en suivant la côte de la Clew Bay qui mène à West port.
6262-1.jpg
6263-1.jpg

C'est une petite ville fréquentée par les touristes locaux.
Après avoir fait un rapide tour de marché et ingurgité un café pour se réchauffer,
nous sommes remontés sur nos fiers destriers.

On a pris l'option des petites routes de campagnes. Si on oublie les raidillons (c'est une manie locale), c'est beaucoup plus agréable. Par contre, à certains moments, les routes sont tellement étroites que les croisements sont impossibles.
descente entre 2 haies Il faut donc anticiper les éventuelles rencontres... Compte tenu de la permanence de la bruine, on a aussi essayer de négocier l'achat d'un van VW pour Roselyne en se disant qu'on pourrait de temps en temps y accrocher nos vélos.
van Roselyne

Mais, on ne s'est pas mis d'accord avec la proprio à qui on a proposé le même prix que celui acheté fin juin .... Nous nous sommes arrêtés à Castelbar, après 50 kms, où nous avons eu énormément de mal pour trouver un hébergement. C'est pourtant une ville assez importante qu'on avait choisi pour ne pas galerer dans la recherche d'un B&B. Mais, nous sommes un samedi ! C'est impressionnant car la ville était pleine de monde alors qu'elle ne présente aucune originalité et qu'aucun événement particulier ne s'y déroule. Conclusion : il faut être prudent pour les hébergements le week-end...

vendredi 11 juillet 2014

Irlande 14 ème Jour

11 Juillet. Pour changer, nous sommes partis sous la bruine. L'enjeu de la journée était de savoir comment nous allions passer les montagnes qui se présentaient devant nous. Pour se réchauffer, on a commencé par 2 petites côtes de 2 à 3 kilomètres.
sortie du Connemara
sortie du Connemara

Ensuite, en jouant aux montagnes russes, nous avons remonté le fjord de Killary jusqu'à Leenane.
sortie du Connemara

Puis, nous avons oblique sur la gauche pour redescendre, sur l'autre rive, une partie de ce qu'on venait de faire ! C'est alors qu'il a fallu s'attaquer à la "montagne". Autant dire que le "moulin à café" a tourné... Mais au final, tout s'est bien passé, de longues parties de faux plats (montants néanmoins) permettant une bonne récupération.
sortie du Connemara

Le circuit valait la peine, ce qui aide à faire passer la fatigue et à maintenir le moral.
sortie du Connemara

Nous nous sommes arrêtés à Louisburgh après 67 kms. Nous sommes à proximité du "Croagh Patrick", montagne haute de 764 mètres, et surtout lieu de pèlerinage majeur pour les catholiques irlandais (60 000 personnes) le dernier dimanche de Juillet. Sans vouloir être negatif, cela a une autre gueule que la petite montée de la roche de Solutre...

jeudi 10 juillet 2014

Irlande 13 eme Jour

10 Juillet. Aujourd'hui, ballade sans bagages puisque nous revenons dormir à Clifden.

5455-1.jpg

Nous sommes donc partis coeurs et surtout vélos légers pour pédaler sur la Sky Road. C'est un circuit en boucle au bout de la presqu'île, dominant la mer. Nous sommes ici pratiquement sur la partie la plus à l'ouest de l'Irlande, frontalement tournée vers l'océan, régulièrement balayée par les vents et les tempêtes. Ceci a sans doute largement contribué à façonner ce bord de mer fortement tourmenté et dentelé.
sky Road
sky Road

Nous avons ensuite pris la route jusqu'à Cleggan, petit port d'embarquement pour Inishboffin Island.
clifden

Le pub était occupé à plus de moitié par des cyclos qui, comme nous, faisaient une pause avant de repartir.
midi pub des cyclos

C'est la première fois que nous en voyons autant (une dizaine ! Ce n'est quand même pas la semaine fédérale!). Ceci nous a d'ailleurs surpris. Nous n'avons croisé que très peu de cyclos randonneurs depuis notre arrivee (4 ou 5 au maximum).

Nous avons jugé que, 42 kms, c'était suffisant pour aujourd'hui. Nous allons donc finir paisiblement notre journée en prenant un peu de repos avant de repartir au front des demain matin.
fuschias

mercredi 9 juillet 2014

Irlande 12 ème Jour

9 Juillet. Nous sommes désormais au coeur du Connemara.
Connemara

Toute la journée nous avons cheminé avec, sur notre gauche, les abers qui rentrent profondément à l'intérieur des terres et, sur notre droite, la lande très particulière du Connemara faite de chaos de rochers, de tourbières, alternant avec lacs, joncs et roseaux, l'ensemble bénéficiant d'une flore extrêmement riche et colorée (digitales, orchidées, bog coton, sedum, bruyères, fuschias, etc...).
tourbe
tourbe

Nous avons pu emprunter des petites routes en faisant toutefois attention aux animaux en liberté.
Connemara
moutons

Après 55 kms, nous nous sommes arrêtés à Clifden dans un B&B ou nous resterons deux nuits.
clifden

Tout irait pour le mieux si le temps était un peu moins humide.
pluie Connemara

Irlande 11 ème Jour

8 Juillet. Nous avons quitté Kinvarra et son château sous le soleil à 10 Heures.
château de kinvara
A 10 H 04 et 30 secondes, on essuyait une grosse averse de grêle.
grêle

A 10 H 15, on pédalait à nouveau sous le soleil ! Bienvenue en Irlande...

Nous sommes arrivés à Galway vers midi. Capitale économique du Connemara, c'est une ville animée avec un centre piétonnier plutôt sympathique, ses musiciens à chaque coin de rue et sa succession de Pubs tous plus colorés les uns que les autres.
Galway

Nous en sommes repartis en longeant la côte. La première partie, alternant plages et petites baies, est très fréquentée par les vacanciers.
plongeoir
4744-1.jpg

Puis, d'un coup, le paysage change totalement et nous entrons véritablement dans le Connemara. Les maisons se font rares, les champs de pierres alternent avec les mares et petits lacs, le vent est de plus en plus violent,.... Alors que les B&B se succédaient tant que nous étions dans la zone touristique, il nous a fallu chercher et quitter notre trajet initial pour finalement, après 68 kms, trouver un Pub qui fait également B&B à Rossaveal (je vous mets au défi de le situer sur une carte), point de départ d'un Ferry pour les Îles d'Aran.

Nous venons d'assister à la déconfiture du Brésil en demi-finale du mondial. C'est vrai qu'ils n'étaient pas convaincants depuis le début, mais à ce point.... Demain, on part slalomer entre les lacs du Connemara.

lundi 7 juillet 2014

Irlande 10 ème Jour

7 Juillet. En nous levant ce matin, il pleuvait. On est donc parti avec nos smokings habituels pour attaquer la région du Burren. C'est un peu comme les Causses du Sud du Massif Central, positionnées au bord de l'océan.
buren coast

Finalement, le temps s'est rapidement amélioré, sans vent, et avec la température la plus douce que nous ayons eu depuis le début de notre périple. Comme quoi, tout arrive !
buren coast

Nous avons pris la route longeant la côte. Le parcours était sympa, les paysages magnifiques. Nous avons donc apprécié, d'autant plus que, l'étape étant courte, nous avions le temps.
4127-1.jpg
Après 51 kms, ce soir, nous sommes hébergés par la dynamique Mary dans son charmant petit cottage (B&B Cois Cuain) donnant sur le petit port de Kinvara.
mary kinvara

Dans le prolongement du port, on peut apercevoir le château de Kinvara.
château de kinvara

Pour respecter la tradition, nous finissons au Pub avec un peu de zizique.
musik kinvara

dimanche 6 juillet 2014

Irlande 9 ème Jour

6 Juillet. Quel est le C.. qui chantait : "vive le vent, vive le vent, etc..." ? A l'évidence, ce type n'avait jamais fait de vélo ! Bref, vous avez compris les circonstances du pedalage aujourd'hui.
3847-1.jpg

En dehors de cela, pour changer, des côtes, notamment pour aller à "Cliffs of Moher", falaises bien connues et carte postale de l'Irlande.
3850-1.jpg3853-1.jpg Après 63 kilomètres, nous nous sommes arrêtés à Doolin, capitale de la musique traditionnelle irlandaise. Nous allons donc vous quitter la-dessus afin d'aller écouter un peu de zizique au Pub du coin.

samedi 5 juillet 2014

Irlande 8 ème Jour

5 Juillet. Sous un ciel menaçant mais finalement clément, nous avons pris le ferry pour traverser l'estuaire de la Shannon river. Le paysage est sensiblement différent. Beaucoup moins de haies, des herbages à pertes de vues, fortement balayés par le vent (nous aussi !). Il faut dire que nous sommes sur un plateau dominant la mer de ses falaises toutes plus impressionnantes les unes que les autres.
Kilkee

Nous n'avons parcouru que 40 Kms jusqu'à Kilkee, auxquels nous avons rajouté une dizaine de kilomètres de ballade sur les chemins du bord de mer après avoir déposé nos bagages au B&B qui nous héberge ce soir.
Kilkee
kilkee
Kilkee

Nous avons bien sûr fait une première étape dans le Pub local et nous y repartons dans peu de temps pour assister au deuxième match du mondial. Nous avons aussi eu une petite pensée émue pour la belle aventure qu'ont dû vivre nos vaillants retraités cornillois aujourd'hui. Nul doute qu'elle restera longtemps gravée dans leur mémoire.
Françoise.

Sur mon vélo, aujourd'hui, j'ai eu du temps pour penser....

D'Eole, je dois vous parler.....
eole

quant au détour d'un virage, l'accalmie se fait sentir, guillerette, rassurée,

J'ai retrouvé mon coup de pédale, tout va bien, quel beau pays !

Et vlan, la courbe se redresse,

et LE VOILÀ....

j'appuie....rien !

je change de braquet ! Encore, et encore...... il faut être modeste! ......

Tout compte fait, ce n'est pas si mal, j'ai le temps de chanter, de rêver, et de penser à vous!!!!!!

vendredi 4 juillet 2014

Irlande 7eme jour

4 Juillet. C'est fait ! Nous avons inauguré notre première ballade irlandaise avec pluie et tenue d'apparat cela va de soi...
1ere pluie

Rien de bien particulier pour cette étape de liaison entre le Kerry et le Comté de Clare, avec quelques côtes pouvant aller jusqu'à 5 kilomètres pour la plus belle (et la plus pluvieuse). Nous nous sommes arrêtés à Listowel après 54 kms où nous avons assisté dans le Pub local à la défaite de l'équipe de France.
2848-1.jpg

Demain matin, nous prenons un Ferry pour passer sur la péninsule du Comté de Clare.

jeudi 3 juillet 2014

Irlande 6 ème jour

3 Juillet. La montagne a accouché d'une souris et nous en sommes ravis ! Immédiatement après le départ, nous avons attaqué la montée. Au final, après 5 bons kilomètres avec des pourcentages raisonnables, nous en avions fini avec les côtes.
cheval ds montagne

Sur une distance de 54 kms parcourus dans la journée, c'était inespéré. Même le ciel a été clément avec juste une petite bruine pour finir l'étape. Arrivés vers midi à Kilarney, nous avons décidé de pousser plus loin. Pour l'anecdote, je me suis rappelé que j'y étais déjà venu à l'occasion d'une escapade avec l'ami G. Drean pendant un congrès (il faut bien qu'ils servent à quelque chose). La ville est toujours aussi animée.
kilarney Nous nous sommes arrêtés à Killorglin. C'est plus petit que Kilarney mais tout aussi touristique et plutôt sympathique et plaisant.
Killorglin Killorglin Ce n'est toutefois pas une raison pour nos amis irlandais pour se vanter....

Killorglin

mercredi 2 juillet 2014

Irlande 5 ème jour

2 Juillet. Nous avons quitté la côte Sud pour remonter vers le Nord-Ouest en direction de Kilarney. La matinée a été tranquille. Nous avons suivi une route touristique qui nous a amenés à Macroom, ville très animée.
MacroomMacroom

Ensuite, la circulation s'est un peu compliquée car nous sommes obligés d'emprunter une route nationale jusqu'à Kilarney. Ce soir, après 59 Kms, nous sommes à Ballyvourney (à vos cartes), village bien coloré.
Macroom
mill inn

Demain, nous attaquons la montagne, à priori sous la pluie !!!

mardi 1 juillet 2014

Irlande 4 ème jour

1er juillet. Toujours sous le soleil, nous avons rejoint Cork après 54 kms. C'est la troisième ville d'Irlande (et la 2 ème rade du monde après Sydney). L'entrée dans la ville a ete un peu pénible en raison de l'importance de la banlieue, très industrielle, et des nombreux camions qui la parcourent. Sinon, le centre de Cork, situé sur une île, est plutôt agréable et paisible.
cork

Pour ne pas perdre nos bonnes habitudes, nous sommes allés au Pub pour notre prendre notre petite bière quotidienne et grignoter en regardant Argentine-Suisse au milieu de supporters de tous bords.
foot au pub
bar du pub à cork

Ce soir, nous sommes installés au "Sheila Hôtel", établissement a mi chemin entre l'auberge de jeunesse (il y a des dortoirs) et l'hôtel (chambres particulières). Il est très tourné vers les "backpackers", ce qui nous rajeunit d'une bonne quarantaine d'années. Pour enfoncer le clou, la façade est bleue (cf. Max. Leforestier) !
hotel sheila. cork
claude à cork

lundi 30 juin 2014

Irlande 3eme jour

30 juin. A peine remis de nos efforts de la veille, les premiers kilomètres ont été d'autant plus durs que les côtes etaient bien pentues. Heureusement, la suite est devenue plus acceptable, même si quelques montées (4 kilomètres pour la plus longue) savaient nous rappeler que nous étions en terre irlandaise. Nous avons poursuivi notre périple le long du bord de mer, alternant routes très campagnardes et ports tous plus sympathiques les uns que les autres.
port de dungarvan

Après 64 Kms, nous sommes arrivés à Youghal, petit port historisque (passage de Cromwell notamment) du Sud de l'Irlande.
Youghal

Plus récemment, c'est là qu'en 1954 le film Moby Dick a été tourné. La baleine s'y est tellement plu, qu'elle a décidé de s'y installer définitivement.
moby dick

Autre curiosite : nous avons découvert le jeu de Boules de Fort irlandais.
bouleboule

C'est le même principe que le jeu angevin, sauf que les boules semblent être en cuir et le terrain en gazon synthétique.

Ce soir, nous dormons chez Lila et David, B&B appelé "la petite auberge". Après avoir assisté à la victoire de l'équipe de France, nous sommes allés fêter sa qualification au Pub sur les quais.
au pub

dimanche 29 juin 2014

Irlande 2eme jour

29 Juin. Aujourd'hui, 1er Trophée des grimpeurs irlandais. 45 Kms, 45 côtes !!!
RIMG0030_20140629_180711.jpg

En dehors de ce "point de détail",la journée a ete assez originale avec en milieu de parcours une route fermée en raison d'un rallye automobile, sans autre possibilité que de revenir sur nos pas et faire un détour d'environ 30 kms. Autant dire que le moral en avait "pris un coup". C'est alors qu'un bon samaritain irlandais, apres avoir vainement tenté de négocier notre passage avec les organisateurs du rallye, nous a successivement embarqué avec nos montures partiellement démontées pour nous transférer quelques 30 kms plus loin. Il a fait 120 kms (2 Aller-Retours) pour nous rendre service !!! Nous ne connaissons même pas son nom puisqu'il est reparti aussitôt sans même vouloir prendre ne serait ce qu'un verre amlcal. Une aventure un peu similaire nous était arrivé en Crête. Nous allons finir par croire que nous dégageons un réel coefficient de sympathie.... Sinon, le temps est resté favorable, majoritairement ensoleillé, sans vents contraires. Nous avons la plupart du temps longé la côte.
RIMG0027_20140629_180530.jpg
Ce soir nous dormons à Bunmahon, dans un B&B dominant la mer.
RIMG0039_20140629_180729.jpg

Les côtes ayant fait leur effet, pas de sortie Pub ce soir...

samedi 28 juin 2014

Irlande 1er jour

depart Roscof
Embarqués comme prevu et sous le soleil breton de Roscof, nous sommes arrivés le lendemain a Rosselaire Harbour après une nuit tranquille. Partis sans attendre en direction de Cork, nous avons gentiment chemines sur les routes de campagne de l'Irlande du sud, profitant du soleil et d'un vent plutôt favorable.
1663-1.jpg

Après 39 kms, nous nous sommes arrêtés dans une farmhouse a la sortie de Wellington bridge. Il nous apparait évident que notre préoccupation quotidienne va etre le logement. Tout le monde nous a dit que partout en Irlande, on trouve des B&B. Alors on ne doit pas etre arrivés à partout car on n'en a plus vu depuis notre depart de Rosselaire. Et demain ne s'annonce pas mieux. Pour finir la journée, nous sommes allés au pub partager avec les locaux une bière et l'incontournable Fish & Chips en regardant le match Brésil-Chili. Sympathique !

vendredi 2 août 2013

Epilogue

EPILOGUE

Que faudra-t-il retenir de notre périple ? . En premier, qu’il n’y ait pas de malentendus : ce n’est ni une performance sportive, ni une aventure, mais tout simplement une autre façon de voyager, de découvrir des pays, leurs habitants et leurs coutumes en profitant de l’immense privilège de ne pas avoir de contraintes de temps. Bien sûr, certaines journées ont été physiquement un peu plus difficiles que d’autres. Compte tenu de l’absence de réelles contraintes calendaires, on a donc adapté notre rythme aux circonstances. Et, s’il fallait se reposer une journée, on le faisait. . Il est difficile à chaud de savoir quels sont les souvenirs les plus forts qui resteront. Néanmoins, d’expérience, je suis persuadé qu’il ne s’agira pas des sites traversés, même si certains sont magnifiques. Comme à chaque fois, il s’agira des moments partagés avec des femmes et des hommes rencontrés au hasard de nos étapes, notamment lorsque nous dormions chez l’habitant. . Comment oublier Elizabeth, cette dynamique et volubile slovaque d’un petit village perdu de la région de Körmano, qui pendant le petit déjeuner, interrompt brusquement sa phrase (elle était vraiment très bavarde) et part d’un grand éclat de rire qui va durer cinq bonne minutes ? La raison de son hilarité ? Elle venait de voir Françoise tremper sa tartine de dans son café ! Geste inimaginable pour elle… P1050345_1.jpg . Comment oublier Eva, notre hôtesse croate de Bilge ? Eva, mère courage, à la bonne humeur communicative, aux grands éclats de rire malgré les rudes épreuves traversées pendant la guerre, dont la voix s’étrangle d’un coup, les yeux embués de larmes mais toujours ce sourire aux lèvres, plein de pudeur, comme pour s’excuser de son émotion, lorsqu’elle évoque la mort de sa jeune collègue de travail et amie éventrée par les éclats d’une bombe serbe. P1050501_1.jpg . Comment oublier Wladimir, serbe de Donij Milanovac, ce jeune père de famille, ingénieur, à l’accueil chaleureux, qui nous confie en toute simplicité, pendant deux jours, les clés de son appartement, Wladimir regrettant l’exil des ingénieurs et autres techniciens dont son pays aurait tant besoin pour se reconstruire après une guerre dont à l’évidence il ne veut pas parler (pudeur ? sentiment de culpabilité ? autres raisons ? Difficiles à savoir…). Exif_JPEG_PICTURE . Il ne s’agit bien sûr que de quelques exemples et bien d’autres souvenirs reviendront avec le temps. . Quoiqu’il en soit, le voyage a été plaisant. La météo, si défavorable les premiers jours, a finalement été clémente. Le matériel a été à la hauteur : 4 050 Kilomètres sans crevaison, aucun problème mécanique (à l’exception d’un axe de roue rapidement réparé). Nous avons suivi assez fidèlement l’itinéraire de l’Eurovélo 6, plutôt bien indiqué de l’Allemagne à la slovaquie. Avant (en France !) et à partir de la Hongrie, c’est plus inégal et il vaut mieux avoir un bon road-book et un minimum de sens de l’orientation. En Roumanie, il n’y a plus de signalisation, mais ce n’est pas un problème.

Dans notre équipe, chacun a tenu son rôle : - Roselyne à l’intendance et aux finances. - Françoise à l’intendance, la photo et la pharmacie. - Thierry à la photo et à la mécanique. - Moi-même, au GPS (manuel et Pif) et à la communication (traductions et blog). . Accessoirement, on a aussi pédalé… . Il nous reste à remercier tous ceux qui nous ont suivis et encouragés, familles et amis, qu’il s’agisse des franco-québecquois Danielle et Alphonse, de la poule des Clairbaudes et son « grand », de Marc et Marie, Fred, les «nanas » de Chartres, les amis cornillois, les copains du Mac, et tous les autres qui nous pardonneront de ne pas tous les citer… On remercie également les anges-gardiens de nos maisons respectives qui ont parfois dû régler quelques imprévus (Daniel, Isabelle et Lionel, Martin, Marianne, Jean-Claude Olivier, Christophe et Géraldine, etc…ainsi bien sûr que nos taxis bordelais Paul et Raymond. Nous avons aussi une pensée amicale pour Jocelyne qui aurait sûrement apprécié ce périple. Ce n’est que partie remise. . . Désormais, il va nous falloir imaginer un autre projet.

- page 3 de 7 -