56 ème jour Bechet Corabia 47 Kms Etape très courte aujourd’hui, ce dont personne ne se plaint. Notre principal problème depuis notre entrée en Roumanie est de séquencer nos étapes en fonction des rarissimes hôtels. En prenant cette option, nous devrions pouvoir effectuer des étapes variant de 60 à 80 Kms pour les trois prochains jours, sauf si un des hôtels recensés est fermé. Dans ce cas ? On ne sait pas… L’environnement ce matin a un peu changé. La population rom est un peu plus mélangée avec d’autres communautés, à l’apparence plus « européenne » (ce n’est aucunement un jugement de valeur). Les bourgades traversées sont aussi un peu moins exclusivement rurales. P1050932_1.jpg . Comme nous avions un peu de temps, nous nous sommes arrêtés pour goûter une pastèque locale, partagée avec le propriétaire du banc que nous avions squatté. P1050943_1.jpg P1050952_1.jpg . L’arrivée à Corabia est impressionnante. On va faire un peu d’histoire. Le très sympathique régime communiste de Ceaucescu et consorts avait décidé de faire de Corabia un centre industriel de référence. Des investissements très lourds ont été réalisés pendant des années, dans divers secteurs d’activité, qu’il s’agisse de la sidérurgie, des matériaux de construction, de la production sucrière, des tanneries, etc… Il s’agissait sans doute de démontrer la supériorité du système. On ne sait pas pourquoi,… mais cela n’a jamais vraiment fonctionné. Et dès que le pays s’est ouvert, tout a été fermé. Corabia est aujourd’hui une immense friche industrielle et une partie de sa population s’est exilée pour trouver du travail ailleurs. La ville n’offre donc rien de bien intéressant, si ce n’est un nouvel hôtel, judicieusement placé au bord du Danube. P1050956_1.jpg . Ceci nous a permis d’apprécier notre premier couché de soleil sur le fleuve. P1050963_1.jpg .